10e session du comité de pilotage du PDI-BS : Une augmentation de 28,12 % pour les activités prévues en 2021

0
68

Le jeudi 1er avril 2021, s’est tenue au DFM du ministère de l’Elevage et de la Pêche, la 10e session ordinaire du comité de pilotage du Programme de développement de l’irrigation dans le bassin du Bani et à Sélingué. Un montant d’environ 16,4 milliards de F CFA est prévu pour les activités au titre de 2021.

 Le Programme de Développement de l’irrigation dans le bassin du Bani et à Sélingué est une réponse appropriée au phénomène de changement climatique dans les zones de Djenné, Bla (San) et Sélingué. Ce programme a pour objectif global de contribuer à l’accroissement de la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté dans sa zone d’intervention.Selon le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Lassine Dembélé, de façon spécifique, le PDI-BS va contribuer d’une manière durable, à travers des investissements structurants, à l’augmentation des productions rizicoles, agro-sylvo-pastorales des exploitants ruraux, tout en mettant un accent particulier sur la préservation de l’environnement et l’autonomisation des groupes vulnérables (femmes et jeunes).

Il ajoutera aussi : « malgré le contexte difficile dans lequel s’inscrit cette 10e session, à savoir l’insécurité dont le pays fait face et la Covid-19, le PDI-BS a enregistré en 2020 des résultats appréciables. Ainsi donc, le programme amorce le dernier tournant de son long périple, avec la clôture de l’essentiel des financements extérieurs, à l’exception des accords de prêts de la Boad, la BIDC et de l’Exim Bank Corée du Sud, pour lesquels l’essentiel des activités sera exécuté  courant 2021 ».

Pour l’exercice 2021, les enjeux majeurs se résument essentiellement à l’achèvement et la réception des travaux du seuil de Djenné en juillet 2021, la conduite des essais de mise en eau de l’aménagement hydro agricole à maitrise totale de Sarantomo (984 ha) et des aménagements en submersion contrôlée du casier de Djenné (5 670 ha). Il y a aussi la poursuite des travaux du casier de Kandara (8 844 ha) à Djenné, la finalisation de l’étude d’aménagement de 10 000 ha de bourgoutière, la mise en œuvre des activités relatives aux PGES des trois zones, la préparation de la phase II du PDI-BS, pour le renforcement et la consolidation des acquis de la présente phase et l’extension des aménagements hydro agricoles, la préparation des rapports d’achèvement et des audits afférents.

Pour ces activités, Lassine Dembélé dira : « le coût global pour ces activités prévues au titre de 2021 se chiffre à 16 466 044 915 F CFA, soit une progression de près de 28,12 %, comparé à l’exercice 2020. Ce budget est à forte composante travaux (78,12 %). Quant au budget de fonctionnement, il représente 2,75 % du coût global du budget de 2021 soit une baisse de 30,65 % par rapport à 2020 ».

Zeïnabou Fofana

Source: Mali Tribune

Source: bamada