Banancoro/ Sanankoroba : Plus de stress hydrique

0
73

Les populations de Banancoro et de Sanankoroba ont désormais de l’eau potable en permanence dans leurs maisons. Le service sera étendu à près de 20 000 personnes à la fin des travaux d’extension du réseau d’adduction d’eau, annonce la Société malienne de Gestion de l’eau potable. Le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré a évalué, ce mardi 2 août, l’évolution des travaux en cours.

 

Banancoro. A une dizaine de kilomètres de la capitale, dans la famille Doumbia, la plupart des travaux sont effectués avec l’eau du puits situé dans la cour. La ressource disponible est suffisante, mais la situation ne rassure pas, pour autant, Oumar. « On a de l’eau dans le puits mais, elle n’est pas de bonne qualité », s’inquiète le chef de famille.

Comme la famille Doumbia, Mme Oumou Sacko, résidante à Sanankoroba paie, chaque jour, les besoins en eau de la famille pour la consommation, dehors. « Nous achetons deux bidons de 20 litres d’eau à 25 F CFA. Mais pendant la saison sèche, c’est très difficile d’avoir de l’eau même pour les travaux ménagers parce que nos puits se tarissent », raconte la femme âgée. Soulagée. Elle savoure ainsi ses premières journées sans corvées d’eau. Des journées qui font désormais partie du passé.

Premiers bénéficiaires

Connaissant d’énormes difficultés en termes d’approvisionnement en eau potable, depuis des années, la famille Doumbia et Sacko n’ont pas hésité un seul instant à introduire leurs dossiers dans le programme de branchements locaux lancé par les autres autorités dans leurs localités.

Le programme prévoit, au total, la réalisation de 200 branchements sociaux à Banancoro. 400 autres sont en cours d’exécution sur Sanankoroba par la Somapep.

Après un mois d’attente, Oumar et Oumou retrouvent de l’eau potable dans la cour. Ce mardi 2 août, ils sont parmi les heureux bénéficiaires du programme des branchements sociaux de la Somagep à avoir reçu des mains du ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau. Les récipiendaires affirment  débourser en tout 20 000 F CFA pour l’ensemble de l’opération.

« J’ai introduit ma demande il y a mois. Aujourd’hui j’ai de l’eau chez moi », témoigne Oumou Sacko, toute souriante.

Selon le directeur général de la Société malienne de gestion de l’eau potable (Somagep-SA) Dramane Coulibaly, ces travaux s’inscrivent dans le plan d’actions 2021-2022 du gouvernement de la transition « Banancoro ne faisait même pas parti du périmètre de gestion de la Somagep. Mais nous avons décidé sous l’impulsion des plus hautes autorités, de démocratiser l’eau à un million de personnes dans un plan d’action qu’on appelle  le plan d’action d’urgence 2021-2022 ».

Aux dires du directeur, « ce programme consiste à faire en sorte que  tous les Maliens qui sont le sur le périmètre de la Somagep puissent bénéficier de l’eau potable. Banancoro a été intégré dans ce cadre de ce projet à la Somagep », explique-t-il annonçant l’extension des réseaux de Banancoro jusqu’à Sanankoroba.

 

20 000 foyers bientôt desservis

C’est pour s’enquérir de l’état d’avancement de ces travaux et l’effectivité de l’opération des branchements sociaux que le ministre chargé de l’eau a effectué une descente sur le terrain, ce mardi 2 août.

La délégation a commencé sa visite par le site d’alimentation en eau potable de Banancoro. L’exploitation du centre a démarré en mai dernier avec trois forages et 13 Km de linéaire pour un total de 60 abonnés. Selon les services techniques de la Somagep, aujourd’hui deux forges sont en exploitation dont un seul alimente la ville avec une production journalière d’environ 400 m3. Le second est uniquement réservé à l’alimentation de la ville de Sanankoroba.

Après Banancoro, le ministre Traoré s’est ensuite rendu sur le site de Sanankoroba. Les activités d’exploitation ont démarré en août 2018. Sur place, le hôte a constaté plusieurs réalisations par la Somapep-SA dont la pose d’une conduite DN 160 sur 10,3 km à partir du forage F1 de Banancoro alimentant la ville en eau potable suite à l’assèchement de tous ses forages, soit en moyenne 860 m3/j.

Avant la fin des travaux, l’alimentation de la ville a été assurée, pendant la canicule, par deux citernes à la charge de la Somagep. Aujourd’hui, la production journalière avec l’extension est de 225 m3, affirme la Société.

A en croire son directeur général, avant Banancoro avait 103 abonnés, mais avec ce projet d’ici la fin de l’année, ce nombre sera multiplié par quatre. Ce qui va ramener, estime-t-il, le nombre à environ 6 000 abonnés. Le directeur rappellera que l’objectif, pour Sanankoroba « c’est d’étendre le réseau à 14 000  personnes qui vont bénéficier du service d’eau potable ». En termes de quantité d’eau, la société assure qu’il y a aujourd’hui beaucoup de forages qui sont capables de produire suffisamment d’eau.

Sur les deux sites visités, les populations ont manifesté leur joie immense et leur et soulagement au ministre des Mines, de l’énergie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré. Au nom des bénéficiaires, le maire de la Commune rurale de Sanankoroba, Mamadou Zan Traoré a remercié le département chargé de l’eau et les autorités de la transition.

Face à la population, très éprouvée avant par la pénurie d’eau, le ministre s’est réjoui de voir « aujourd’hui le stress hydride juguler au niveau de Banankoro et de Sanankoroba ». « Des travaux restent encore à faire », a souligné M. le ministre. Le département continuera à faire en sorte que nos populations puissent bénéficier de l’eau, a-t-il assuré.

Des travaux d’extension de 7 km de réseau ont été effectués également dans la ville Sénou pour permettre de bénéficier à 6000 personnes de l’accès à la population, selon la Somagep.

 

Kadiatou Mouyi Doumbia

Source : Mali Tribune

Source: mali-web