BOA: le syndicat crie à la trahison

0
75

Pour non-respect de l’augmentation de taux du prêt du personnel, les agents du groupe Bank of Africa (BOA) de ses pays membres ont organisé un sit-in devant les sièges de leur pays respectif. C’était hier jeudi. La BOA du Mali n’est pas restée en marge de cette manif qui a mobilisé les travailleurs de ladite banque pendant deux heures. Il s’agissait pour ces centaines de travailleurs de banque d’exiger le Directeur général du groupe à respecter son engagement vis-à-vis de cette augmentation.

 

En campant le décor, Daouda SOW, secrétaire général du comité syndical de la Bank of Africa du Mali, a expliqué que ce sit-in fait suite à une note du groupe qui a été envoyée le jeudi passé pour l’augmentation des taux des près du personnel de ladite banque.
« C’est cela le but du sit-in de ce matin. Selon ladite note, c’est une augmentation des taux sur les près du personnel qui doit être faite. Ce sont des prêts qui n’avaient pas été taxés sur le taux depuis plus de 20 ans. C’est maintenant qu’ils sont en train de faire cela. Il y a eu une première qui ne disait pas cela, mais la deuxième note qui a annulé la première note à notre insu et à l’insu même de la Direction générale », a-t-il expliqué
Selon lui, cette attitude des responsables de la BOA est une violation de la liberté syndicale, mais aussi une violation de leurs acquis qui datent de plus de 30 ans. « À la dernière minute, nous ne pouvons pas concevoir qu’on vienne mettre fin à ces acquis. Nous trouvons cela illégal, illégitime et un affront envers le personnel de la BOA-Mali », a dénoncé le syndicaliste.
Il a ainsi rappelé que ce n’est la BOA-Mali seulement, mais toutes les BOA de la filiale, notamment le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Burkina, le Togo, entre autres qui font simultanément cette manif de protestation. « Nous avons lancé un cri à nos différentes directions, malheureusement, la faute n’incombe à nos Directeurs pays. C’est une décision qui a été imposée à leur niveau, par les patrons du groupe. Nous insistons que cette attitude est juste une provocation, parce que depuis 7 ans, le Directeur du groupe est venu ici au Mali. Il a promis qu’on n’allait pas toucher à nos acquis et que les taux qui sont appliqués à la BOA Mali seront plus élevés par rapport aux autres BOA et qu’il allait prendre des dispositions pour cela. Cependant à notre grande surprise, il a fait le contraire. Donc c’est un responsable qui ne respecte pas ses engagements. Il fait toujours le contraire de ce qu’il promet », a-t-il déploré.
Ainsi, le secrétaire général du comité syndical de la Banque of Africa du Mali menace que dans les jours à venir, ce sont les grèves qui vont commencer. Il a enfin demandé des excuses pour cette demi-journée de perdue. « Nous présentons nos excuses à nos clients. Ce sit-in de ce matin n’est pas fait par gaîté de cœur. Malheureusement, on nous a imposé cela », a-t-il fait comprendre.

PAR CHRISTELLE KONE

Source : Info-Matin

Source: mali-web