Burkina Faso: quatre militaires et neuf combattants volontaires tués dans le Centre-Nord

0
88

Un premier bilan faisait état de 3 soldats et six combattants volontaires tués

 

Quatre soldats burkinabè et neuf combattants volontaires pour la défense de la patrie (VDP, supplétifs de l’armée) ont été tués, jeudi, dans une attaque contre un détachement militaire de l’armée burkinabè dans la localité de Bourzanga, dans la province du Bam située dans le Centre-Nord du Burkina Faso, a annoncé l’armée burkinabè dans un communiqué rendu public vendredi.

Selon le communiqué, une unité du détachement militaire de Bourzanga qui coordonnait une action offensive avec un groupe de volontaires pour la défense de la patrie (VDP), a « vaillamment » riposté jeudi à une embuscade tendue par un groupe armé terroriste à hauteur de la localité de Boulounga dans la province du Bam, située dans la région du Centre-Nord.

« Surpris par la puissance de feu des éléments, les terroristes ont battu en retraite après qu’au moins trente-quatre d’entre eux ont été neutralisés », a indiqué la même source.

L’armée précise que des armes, des moyens roulants et du matériel servant à la fabrication d’engins explosifs improvisés, ont été récupérés au cours des opérations de ratissage.

L’armée burkinabè a déploré la mort de quatre militaires et neuf volontaires pour la défense de la partie et fait état de dix blessés évacués et pris en charge.

Selon un premier bilan, trois soldats et six volontaires pour la défense de la patrie (VDP) ont été tués.

Le Chef d’Etat-major général des armées a salué « la mémoire des soldats et des VDP qui ont donné leur vie pour la Patrie et souhaite une prompte guérison aux blessés ».

Depuis 2015, le Burkina Faso est en proie à des attaques terroristes qui ont fait de nombreuses victimes et plus de 1,9 million de déplacés internes.

Le pays connaît la plus importante vague de déplacements de personnes à cause du terrorisme, dans le Sahel, a déclaré mardi, à Ouagadougou, Laurent Saugy, chef de délégation du Comité international de la Croix rouge au Burkina Faso (CICR), précisant que trois personnes déplacées sur quatre dans le Sahel sont au Burkina Faso.

AA / Ouagadougou / Dramane Traoré

Source : Anadolu Agency

Source: mali-web