Choléra à Ansongo: trois morts et six cas en isolement

0
76

Des cas de choléra détectés dans des localités du cercle d’Ansongo, dans la région de Gao depuis la semaine dernière. L’information est confirmée par le ministère de la santé qui parle de deux cas dans un communiqué datant du 11 septembre 2021. Déjà trois morts ont été enregistrés et 6 cas en isolement, rapporte le médecin chef du district sanitaire d’Ansongo. La population inquiète demande l’appui des autorités pour éviter la propagation de la maladie.

C’est à Labezanga, localité située dans le cercle d’Ansongo, que le premier cas est apparu. Les autorités sanitaires essayent pour le moment de limiter la contamination. Mais ils expriment le besoin d’appui en terme de sensibilisation et autres moyens de prévention. Pour le Dr. Abdoul Aziz Maiga médecin chef àAnsongo, des cas suspects de Choléra ont été déclarés après le passage d’un parent qui a séjourné dans le village pendant 48h. « Le parent avait quitté auparavant Ayerou,. Et juste son passage 48h après une jeune fille de 17ans a succombé suite à des diarrhées et vomissements. Deux jours après la mort de cette dernière, un jeune garçon et une vielle décèdent aussi en isolement au CSCOM de Labbezanga », explique-t-il. Avant de conclure, « aujourd’hui nous sommes à 06 malades qui sont en isolement et prise en charge par nos services ».
Du côté de la population la peur s’installe peu à peu. A Ansongo des habitants se disent inquiets et demandent au gouvernement de rapidement prendre des mesures pour contenir l’épidémie. Pour cet habitant, « c’est une grande inquiétude ». « Ce n’est pas notre souhait. Nous ferons avec et nous comptons sur Dieu et le gouvernement actuel », affirme un homme. Alors qu’un autre martèle « Il faudra prendre des précautions pour cela. Nous avons vraiment peur que le choléra revienne dans notre cercle ». En attendant, les spécialistes de la santé conseillent aux populations de respecter les mesures d’hygiène. Un des moyens efficaces pour se protéger contre la maladie.

Source : Studio Tamani

Source: mali-web