Commissariat du 14ème Arrondissement: Trois personnes épinglées, dont un » gendarme » dans une affaire de billets noirs

0
89

Dans le cadre de la lutte contre l’insécurité, les Commissariats des 14ème, 5ème et 2ème Arrondissements ont  effectué une patrouille de grande envergure, les 23 et 25 avril dernier, en Commune IV. Elle a permis l’interpellation de trois individus dont un  » élève gendarme  » pour une affaire de billets noirs.

Selon nos informations, les unités des Brigades de Recherches de ces commissariats de police se sont rassemblées au 14ème Arrondissement à l’ACI 2000, sous la supervision  du Directeur régional de la Police du district de Bamako, le Commissaire Divisionnaire Ibrahima Soma Kéita. Lequel était  en compagnie du Commissaire Adjoint du 14ème Arrondissement, le Principal Yacouba Sylla. L’objectif de cette opération était de faire le ratissage des zones criminogènes pour la sécurité des personnes et de  leurs biens.

C’est au cours de cette opération  que l’équipe de la BR du 14ème Arrondissement, sous la clairvoyance du Lieutenant Mamadou Kébé, a interpellé un certain M. Keita au niveau du monument de l’Obélisque (Bougiba) à l’ACI 2000. Il a été appréhendé  en possession de billets noirs de dollars américains. Conduit dans les locaux dudit Commissariat, il a déclaré avoir reçu l’argent des mains d’un certain M. Traoré, à Lafiabougou Taliko. Une descente effectuée au domicile de ce dernier, le dimanche 25 avril, a permis de découvrir  une caisse contenant des billets noirs.

Au cours de son interrogatoire, il révélera qu’il ignorait la contenance de la caisse, qui lui a été remise par un B. A. Ouédraogo, «un élève gendarme». Ce dernier sera à son tour interpellé et conduit au Commissariat du 14ème Arrondissement, qui le mettra à la disposition de la Brigade Territoriale de gendarmerie Bamako-Coura. Mais, il a dit aux policiers que les billes noirs appartenaient à un certain Zerbo, sans autre précision.

Les sieurs Keita et Traoré ont été présentés, le lundi 26 avril, au Tribunal de la Commune IV où ils ont été placés sous mandat de dépôt. Quant au gendarme en herbe, il devait également être présenté au Procureur de la même juridiction par les soins de la Brigade Territoriale susnommée.

O.BARRY

Source: l’Indépendant

Source: bamada