Les panégyriques de la CDTM

0
68

La CDTM a célébré, de façon symbolique, la fête du 1er mai, à travers une conférence-débat, ce samedi, à la Maison de la Presse.
Placée sous le signe de la solidarité et de l’équité et du traitement égal pour l’ensemble des travailleurs et de leurs représentants, la Centrale démocratique des travailleurs du Mali (CDTM) a célébré, de façon symbolique, la journée mondiale du Travail, ce samedi 1er mai, à travers une conférence-débat, à la Maison de la Presse en présence de SIDIBE Dédéou Ousmane, secrétaire générale de la CDTM, ainsi que les responsables de ses comtés affiliés.

On y notait également la présence du représentant du ministre du Travail et de la Fonction publique.
Les thèmes portaient sur le rôle des pouvoirs publics et les organisations syndicales dans la problématique de salaire, l’équité syndicale en République du Mali et la politique te stratégie des organisations syndicales face à la COVID-19.
Au regard de la situation du Pays, selon SIDIBE Dédéou Ousmane, la CDTM a toujours montré qu’elle était une organisation syndicale qui privilégiait le dialogue social.
Elle a informé que son organisation a déposé sur la table du gouvernement, un cahier de doléances en une trentaine de points qui fait l’objet de négociation depuis presque deux mois maintenant.
Concernant l’impact de la maladie à Coronavirus, la secrétaire générale de la CDTM a déploré que le monde du travail en soit victime. Selon elle, tous les secteurs ont été touchés par cette maladie. Ce qui fait aujourd’hui que des milliers de chefs de famille sont en chômage, a-t-elle ajouté. Pour elle, ces pères de famille, de plus en plus, s’enfoncent dans la précarité.
SIDIBE Dédéou Ousmane a regretté que beaucoup de travailleurs aient péri à cause de cette maladie, faute le moyen de se soigner.

PAR SABA BALLO

Source : INFO-MATIN

Source: bamada