Mali : près de 950 civils tués en six mois (ONU)

0
48

– Selon la Haut-commissaire aux droits de l’homme de l’Organisation des Nations Unies, les graves violations ont augmenté après le coup d’Etat de mai 2021.

Quelque 948 civils maliens ont été tués, blessés et enlevés au Mali dans des attaques orchestrées par des groupes armés entre janvier et juin 2021, a indiqué Michelle Bachelet, Haut-commissaire aux droits de l’homme de l’ONU.

S’exprimant sur la situation de droits de l’homme au Mali, lundi, Michelle Bachelet s’est alarmée contre l’augmentation des atteintes aux droits de l’homme.

« À la suite du coup d’État du mois de mai 2021, le deuxième en dix mois, les activités extrémistes violentes et les graves violations et atteintes aux droits humains se poursuivent sans relâche », a-t-elle déploré.

Elle a, en outre, indiqué que les abus s’étendent désormais à des zones auparavant épargnées dans le sud du pays ajoutant que l’impunité dont bénéficient les auteurs de ces crimes est un facteur important de cette détérioration de la situation sécuritaire.

Pour rappel, plusieurs attaques meurtrières ont été enregistrés dans le courant 2021 ont rapporté des organisations de défense de droits de l’homme dont la Minusma.

Au moins 10 civils avaient été tués, le 6 février 2021, à la suite d’une explosion d’un engin explosif improvisé à Ber dans la région de Tombouctou au nord du pays.

Entre janvier et mars 2021, la Division de droits de l’homme de la Minusma a documenté au moins 19 attaques perpétrées par des groupes armés terroristes qui ont causé la mort d’au moins 11 civils et blessé 21 autres dans les régions du centre et du sud, Ségou et SiKasso.

Le 7 avril 2021, 35 civils ont été tués et 19 autres disparus à Ogossagou dans la région de Mopti au centre du Mali.

Le 8 août dernier, 51 personnes ont trouvé la mort dans une attaque attribuée à des groupes terroristes et qui a ciblé quatre villages de la commune de Ouatagouna dans le cercle d’Ansongo, région de Gao au nord du Mali.

Le Mali est en proie à des attaques récurrentes depuis 2012. Le déploiement de forces onusiennes et étrangères depuis 2013 n’a pas permis de stabiliser le pays.

Cameroon

Source : AA / Bamako / Amarana Maiga

Source: mali-web