OM : Dimitri Payet revient sur les premières secousses à Marseille

0
69

Le groupe marseillais ne vivait pas si bien que cela l’arrivée et les méthodes d’Igor Tudor. En conférence de presse, Dimitri Payet a démenti et a expliqué la réunion de mardi dernier.

Les nouvelles recrues de l’OM arrivent sur Mars. Pour autant, le club olympien a aussi connu quelques secousses ces derniers temps. Le style Tudor avait du mal à passer auprès de certains joueurs. Ainsi, une réunion aurait été convoquée mardi dernier, avant l’entraînement. Pablo Longoria a notamment parlé aux joueurs, rappelant la hiérarchie dans le club (dirigeants-entraîneur-joueurs, in that order).

Présent en conférence de presse d’avant-match, Dimitri Payet a d’abord expliqué que le groupe était sain et qu’il n’était pas à l’origine de la réunion. « Le groupe travaille bien. Ce qui est sûr, c’est qu’on travaille très dur. On a la même ambiance que l’année dernière donc tout va bien. Dimitri Payet n’a jamais demandé à voir le président. Il n’y a pas eu de demande d’aucun joueur. Le président est venu mardi, pour la reprise de l’entraînement après le match de dimanche. Pour nous faire part de la semaine avant le premier match officiel. Faire le point sur la préparation et les objectifs de la saison. On a essayé de nous déstabiliser, mais Dimitri Payet fait vendre. Comme en interne, c’est clair, tout va bien », a expliqué le capitaine de l’OM.

Pour Tudor, c’était nécessaire

Mais il ne s’est pas arrêté en si bon chemin et a évoqué son nouveau rôle depuis le départ de Steve Mandanda : « c’est un peu ce que j’essaye de faire depuis deux ans. J’essaye de prendre sur moi-même et de voir différemment les situations qui peuvent sembler difficiles, ou les minicrises qu’on a pu avoir. On a un groupe qui est sain, quand vous avez un vestiaire comme cela. C’est plus facile à gérer. Mes performances personnelles à gérer aussi. Même si je suis plus ancien, je ne suis pas assistante sociale à devoir régler tous les problèmes. Les frictions, ça fait partie d’un groupe, se dire les choses, c’est aussi sain ».

Interrogé juste après lui, Igor Tudor, quand même au centre des discussions, a expliqué que cette réunion était nécessaire, mais ce qui se passait dans le vestiaire devait rester dans le vestiaire. Voilà, une bonne page qui se tourne et l’OM s’apprête à démarrer la Ligue 1, ce dimanche, contre Reims à l’Orange Vélodrome.

Source: footmercato

Source: mali-web