Sortie de crise au Mali : Le MP4 dit ‘’oui’’ à la charte et à la feuille de route de la Transition

0
46

A l’appel du Mouvement populaire du 4 septembre (MP4), plusieurs centaines de Maliens ont apporté leur soutien à la charte et à la feuille de route de la Transition adoptées par les concertations nationales tenues les 10, 11 et 12 septembre 2020 au centre international de conférence de Bamako. Ces citoyens réclament un militaire à la tête de la Transition quelle que soit la position de la CEDEAO. Ledit rassemblement a eu lieu hier, mardi 15 septembre 2020, au monument de l’Indépendance.

Pour une 2ème fois depuis le renversement du régime IBK, des centaines de Maliens ont demandé une transition militaire. Pendant que les nouvelles autorités rencontraient les Chefs d’État de la CEDEAO au Ghana, des Maliens ont exprimé leur ferme volonté d’être dirigés par un militaire pendant cette période transitoire. Le drapeau malien en l’air, des pancartes à l’effigie des chefs du cnsp entre les mains des manifestants, des musiques en faveur de l’armée malienne et celles en faveur de la paix au Mali. Tel est notre constat au niveau du monument de l’Indépendance hier, mardi 15 septembre 2020, dans les environs de 15 heures. « Vive l’armée malienne » ; « Le peuple malien soutient la charte de la Transition » ; « Le CNSP, la solution » . .. sont, entre autres, les slogans des manifestants. « Nous ne voulons pas un pouvoir civil. Les civils ne peuvent pas gouverner ce pays actuellement. Nous voulons une transition militaire. Qu’on laisse les militaires gérer le pays pour un moment afin de mettre de l’ordre. Ce sont eux, les militaires, qui sont tués au nord et au centre. Qu’on les laisse combattre l’insécurité », a déclaré une manifestante en voile. A côté d’elle, d’autres manifestants criaient « vive les militaires ; vive une transition militaire. On veut une transition dirigée par un militaire ». Ces manifestants demandent à la CEDEAO d’écouter le peuple malien.  « Si la CEDEAO pense qu’elle nous aide, il faut qu’elle accepte la volonté des Maliens qui veulent une transition militaire », a sollicité un manifestant, Mamadou Dembélé.

Membre du Mouvement populaire du 4 septembre, l’animateur de radio, Seydou Oumar Traoré a exprimé tout le soutien de son mouvement à l’armée malienne. Pour lui, la situation du Mali est telle que seuls les militaires peuvent bien gérer la transition.  « Nous voulons que notre armée soit libérée. Nous voulons que cette armée libère ce pays », a-t-il laissé entendre.

Ce mouvement qui réclame les militaires à la tête de la transition dit soutenir la charte de la transition adoptée à la suite des concertations nationales tenues au CICB les 10, 11 et 12 septembre 2020.  Après avoir expliqué le contenu de la charte et la feuille de route de la transition, les membres du MP4 disent soutenir ce document. « Aux termes des assises tenues les 10, 11 et 12 septembre 2020, les Maliens ont adopté la charte et la feuille de route de la transition. Nous soutenons cette charte et nous demandons sa mise en œuvre », a déclaré le porte-parole de MP4 dans sa déclaration liminaire.  Bien que la Charte demande à ce que la transition soit dirigée soit par un civil ou un militaire, le CNSP dit préférer les militaires. Les manifestants ont appelé le peuple malien et la communauté internationale à accompagner le CNSP.

Boureima Guindo

Source: Journal le Pays-Mali

Source: bamada