Ben Halima à Saied: Le 25 juillet n’auraient pas eu lieu sans la participation de différents acteurs politiques [Audio]

0
54




L’avocat et activiste politique Imed Ben Halima est revenu dans une déclaration accordée à Tunisie numérique sur la composition du nouveau gouvernement annoncée aujourd’hui.

Ben Halima s’est interrogé sur les mécanismes que le président de la République compte déployer pour assainir la justice, se demandant si Kais Saied va se contenter de révoquer les magistrats impliqués dans des affaires de corruption ou entamer des poursuites pénales à leur encontre.

Concernant les déclarations du président de la République sur l’organisation d’un dialogue avec la participation des jeunes, l’avocat a estimé qu’il est important d’écouter le point de vue des jeunes, mais que ça l’est tout autant d’écouter ceux qui ont de l’expérience.

Ceci s’avère d’autant plus vrai que l’actionnement de l’article 80 se justifie par la crise politique que le pays a connu à l’époque d’avant le 25 juillet. Or des réformes politiques exigent la participation de toutes les parties n’ayant pas contribué à la dégradation de la situation, a-t-il ajouté.

Ben Halima a rappelé que les événements du 25 juillet n’auraient pas eu lieu sans la lutte de plusieurs acteurs politiques qui ont sacrifié leur sécurité et leur confort dans l’intérêt de la Tunisie.




Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!






Source: tunisienumerique