Comment le général émirati, visé par moult plaintes, est arrivé à la tête d’Interpol?

0
84




Décidément le “petit” émirat du Golfe monte en puissance. Les Emirats arabes unis en Syrie pour faire affaire avec le “boucher de Damas (personne ne l’appelle plus ainsi, eh oui les temps changent), Abou Dhabi qui vole au secours de l’économie turque, et maintenant un de ses pions à la tête d’Interpol. Bon, pour ce dernier dossier ce ne sera pas un long fleuve tranquille puisque le général émirati Ahmed Nasser Al-Raisi fait l’objet de lourdes accusations…

On n’est pas en mesure de prouver qu’il y a un lien de cause à effet, mais tout de même les Emirats arabes unis qui donnent gracieusement 50 millions d’euros à Interpol, en 2017 et quelques années après leur poulain est propulsé à la tête de l’Organisation internationale de police criminelle. Le moins qu’on puisse dire est que ça interroge. C’est tout de même une sacrée somme, presque la totalité de ce que décaissent les 195 pays membres de l’organisation. Si le bonhomme était autre que le tristement célèbre Ahmed Nasser Al-Raisi, ça aurait pu passer…

Le général émirati fait l’objet de plusieurs plaintes pour torture, il est évident que l’élire ce 25 novembre président d’Interpol fera jaser les défenseurs des droits des opposants politiques émiratis. A noter que sa fonction est plus honorifique qu’autre chose, en fait le vrai boss de l’organisation est son secrétaire général, l’Allemand Jürgen Stock. Mais le fait est que cette affaire fait tache, après l’énorme scandale de la Coupe du monde attribué au Qatar malgré moult violations des droits de l’homme, notamment ceux des travailleurs étrangers.

L’éventualité de la désignation du général émirati avait provoqué en octobre 2020 une levée de boucliers de la part de 19 ONG, dont Human Rights Watch (HRW). Il faut croire que cette bronca n’a en rien réveillé les scrupules des acteurs de cette élection, qui ont manifestement des considérations géopolitiques et pécuniaires bien plus prégnantes…




Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!





Source: tunisienumerique