Manifestation à la Kasbah-Abir Moussi au gouvernement [EN DIRECT] : « Vous êtes en train d’alimenter la Révolution Ali Ben Ghdhahom 2.0 ! »

0
138




« Nous avons décidé en tant que Parti PDL d’organiser initialement une manifestation devant la présidence du gouvernement, mais en raison de la présence sécuritaire devant le palais de La Kasbah, nous avons dû changer le siège du stand protestation », a précisé la Cheffe du PDL, Abir Moussi depuis la Cour de La Kasbah.

La Chef du Parti PDL a dénoncé la provocation et l’oppression des autorités quant à l’organisation des manifestations. « Hasbouna Allah Wa ni’ma Al wakil », a-t-il scandé.

Mme. Moussi a souligné l’inexpérience politique du président Kais Saied, qui ne connait que la partie théorique de la loi.

« Sous la couverture du danger imminent, il s’est emparé du pouvoir. Il aurait du s’entourer de compétences pour traiter les questions socio-économiques et sauver le pouvoir d’achat du peuple détérioré par la corruption de Khouanjis. Or, il s’est concentré sur ses idylles politiques », a-t-elle estimé

Concernant la LF 2021, Mme. Moussi a indiqué que les députés du PDL se sont obstinés de participer à la discussion, de le voter et de l’approuver, soulignant que le chef de l’Etat l’a signé sans aucune objection.

« Les banques refusent de financer les sociétés déficitaires à cause de la pandémie. L’Etat est désormais leur client préféré », a-t-elle précisé.

« 1400 million d’impôts, ainsi que les retenues sur les salaires et les rentes viagères ont été injectés au budget de l’Etat estimé à 34 milliards de dinars. Un financement aux dépends des sociétés et des citoyens déjà affaiblis»

Mme. Moussi a également dénoncé la baisse du pouvoir d’achat, s’adressant au gouvernement formé en vertu du décret 117, qu’il est en train d’alimenter une Révolution similaire à celle d’Ali Ben Gdhahom et laisser main libre aux partis khouanjis.

Accusant les partis islamistes de détournement de fonds publiques, d’imposer aux citoyens la consommation de produits importé de la Turquie et ont ainsi bloqué la roue de la production locale.

“Préparez-vous au nouveau protectorat et l’instauration d’une commission internationale, après l’écroulement du système bancaire!”, a prédit Mme. Moussi.

En effet, elle a souligné les nouvelles hausses des prix en raison de la forte inflation, appelant Kais Saied à être sincère vis-à-vis du peuple.

Concernant la loi 38, Mme Moussi a indiqué que l’à époque du régime ancien, le taux de chômage était de 13%, expliquant que la hausse de ce taux à 18% est dû au décrochage scolaire au cours de cette décennie.

29 juillet 2020 coïncide avec le stand de protestation du PDL dans le cadre de la motion de censure contre le Chef de l’ARP, Rached Ghannouchi.

Ajoutant que Ghannouchi à saisi l’opportunité pour perturber les activités parlementaires et du gouvernement, mobilisant les jeunes chômeurs afin de faire passer cette fameuse loi.

Une purge et une réforme de la fonction publique s’impose avant l’affectation des jeunes chômeurs!“, a-t-elle martelé.

De même, elle a accusé le président Kais Saied d’égoïsme, car il n’a exercé ses prérogatives que lorsqu’il s’est senti menacé par la loi de la Cour Constitutionnelle, rappelant la fameuse et longue lettre de refus qu’il a rédigé à la plume et envoyé par un messager “sur le dos d’un cheval”.

“C’est fini Ghannouchi! Tu seras sanctionné tôt ou tard!”, a-t-elle martelé.




Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!





Source: tunisienumerique