Photo du jour : Jacques Pérez, l’emblématique photographe de la Tunisie

0
72




La photo d’aujourd’hui samedi 9 octobre 2021 est celle du grand artiste photographe tunisien Jacques Pérez dans son quartier Hafsia à Tunis, qu’on expose du 8 au 30 du mois en cours au Palais Kheireddine, Musée de la ville de Tunis, plus de 80 de ses œuvres photographiques, en prise directe avec l’histoire de la Tunisie.

En marge de l’exposition, « Souvenirs d’avant l’oubli… Photographie de Jacques Pérez », un film documentaire réalisé par Saïd Kasmi et coécrit avec Frédéric Mitterrand, « La Tunisie de Jacques Pérez », sera projeté les vendredis 15, 22 et 29 octobre à 13 heures et 16 heures. Cette exposition a bénéficié du soutien de l’Ambassade de France en Tunisie et du Service de Coopération et d’Action Culturelle.

De père tunisien et de mère allemande, Jacques Pérez est le témoin avisé de l’âme et de l’histoire de son pays, à travers ses photographies. Parcourant les époques, les populations, les lieux, en retraçant les activités humaines, il donne de la Tunisie une image réelle et juste.

Prix National de la Culture de la République tunisienne, Chevalier des Arts et des Lettres de la République française, il a influencé plusieurs générations de professionnels et d’amateurs. Ses collections ont été acquises à l’international, par des institutions aussi prestigieuses que l’Unesco, la fondation Aga Khan, la Bibliothèque Nationale de France, l’Institut du Monde Arabe, le Musée national palestinien, la Maison européenne de la Photographie, ou le Ministère tunisien de la Culture. Il est aussi l’un des fondateurs de la Cinémathèque tunisienne.

Selon ses propos, son parcours s’est forgé naturellement. En aucun moment, le grand photographe n’a établi un plan de carrière. En tant que photographe, il a été très polyvalent. Des monuments aux paysages, en passant par les portraits, rien n’échappe à son objectif. En revanche, il préfère plutôt prendre l’être humain en photo, et cela revient surtout à son amour pour le contact avec les gens, pour l’échange humain, le lien avec l’autre…

Dans l’une de ses interviews et en réponse à une question « Avez-vous des projets en cours ? », il a dit « se réveiller le lendemain, regarder…ma mère m’a raconté qu’à la naissance, mon premier réflexe a été d’ouvrir grand les yeux sous la lumière blanche éblouissante de la salle d’accouchement…la sage-femme s’est alors écriée pourvu que cet enfant ne soit pas aveugle », c’est raté, ironisa l’artiste.




Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!





Source: tunisienumerique